The NeceMoon | August 2010

10 choses que j'ai apprises en construisant Bavardica

by necemon 14. August 2010 04:30

 

Assez parlé. Ceci sera mon dernier post sur Bavardica (au moins pour cette version). Après ça, il me faudra me remettre au travail. Quoi qu'il en soit, c'est juste un résumédes leçons les plus importantes que j'ai apprises de la constructionet l'édition deBavardica.J'espère sincèrement que vous obtenez quelques informations utiles(ou rappels sivous saviez déjàtout cela)à partir de ceci.(PS:une version de Bavardica est disponible à http://bavardica.com)

 

1. Personne ne va utiliser une application sauf si elle fourni tune certaine valeur, quelque chose d'intéressant qu'ils ne trouvent pas déjàdans ce qu'ils utilisent habituellement. Cela est vrai même pour des applications gratuites. Ils pourraient l'essayer mais ils l'abandonnent assez rapidement, s'il n'y a aucune incitation réelle.


2. Le fait même qu'ils sont priés de s'inscrire va décourager beaucoup de gens de tenter une application web. Les causes les plusévidentes pourraient être qu'ils ne veulent pas perdre de temps à le faire,ou ils ne veulent pas donner leurs coordonnées& pour des raisons de confidentialité.Donc, au moins une version d'essai devrait être offerte aux visiteurs sans inscription afin qu'ils puissent voir de quoi il s'agitavant de prendre une décision.

 

3. Les différentes commandes et les fonctionnalités sontévidentes (seulement) pourle développeur qui a construit l'application. Cependant, elles peuvent apparaître commeétranges et compliquées à utiliser pour certains utilisateurs.L'application doit donc être aussi simple que possible etil devrait y avoir quelques explications pour chaque commande (si possible à l'interieur de l'application, pas forcement dans un fichier externe).


4. Google est ton ami. Ou plutot, les moteurs de recherche en général.J'ai passé beaucoup de temps à lire des livres sur Silverlight au début du projet, mais chaque fois que j'ai eu un doute,je comptais plus sur les recherches web que sur les livres. J'ai pu trouver la plupart des réponses que je cherchais dans les forums techniques. Je pourrais aussi trouver des travaux liés et faits par des développeurs seniors (surtoutAnoopMadhusudanan, TomaszJanczuket DarrenMartdans ce cas precis).

 

5. L'architecture client-serveur et les services Web silencieux. Celui-ci est purement technique.J'ai appris à faire une application résidant silencieusement dans le fond comme un service Web ou un service Windows; Et j'ai appris à pousser les données vers le client via HTTP en utilisant un service WCF Polling Duplex.


6. Plus on a de choix, mieux c'est.Les utilisateurs aiment avoir beaucoup de contenu à choisir. Ils tiennent à exprimer leur personnalité,àpersonnaliser leur personnage. Les travaux artistiques consomment souvent plus de temps que le codage réel, mais n'est ce pas necessaire ? Dans les versions à venir, je vais certainement ajouter plus de pièces, plus de vêtements et plus d'animations.Mais...

 

7. Pas tout à la fois. Il est important d'aller une étape à la fois de ne pas se laisser submerger. C'est une question de gestion des priorités.

 

8. "Le Travail PAIE". Ici il est surtout question de la satisfaction (du sentiment du devoir accompli) qu'on obtient du travail. On se sent bien d'accomplir quelque chose, même si c'est juste une petite chose pour l'instant. Ca motive vraiment à continuer.

 

9. Le feedback est inestimable. Je ne pouvais pas apprendre toutes ces leçons que je décris dans ces messages, si je n'avais pas eu quelques garcons et filles pour me montrer mes erreurs, de me dire ce qu'ils n'aimaient pas dans mon travail et comment je pourrais l'améliorer. Je voudrais saisir cette occasion pour remercier tous ceux qui ont testé Bavardica. Merci pour vos commentaires.

 

10. Il ya un long chemin à parcourir pour ce qui est de construire un monde virtuel convenable.

 

Tags: , , , , , ,

Francais | Technical

10 things I learned from building Bavardica

by necemon 14. August 2010 02:25

 

Enough talk. This one will be my last post on Bavardica (for this version at least). I now need to get back to work. Anyway, this is just a summary of the most important lessons I learned from building and publishing Bavardica. I sincerely hope you get some useful information (or reminder if you already knew all of this) from that. ( PS: a working version of bavardica is available at http://bavardica.com )

 

1. Nobody will use an application unless it provides some value, something interesting they don’t already find in what they normally use. This is so true, even for free applications. They might try it but they would give it up quite soon if there is no actual incentive.

 

2. The very fact that they are asked to register will discourage many people from trying a web application. The most obvious causes might be that they don’t want to waste time doing it, or they don’t want to give away their details for privacy purpose. So at least a trial version should be offered to visitors without registration so that they can see what it’s all about before they make any decision.

 

3. The various commands and features are (only) obvious to the developer who built the application. However, they may appear as strange and complicated to use for some users. The application should therefore be as simple as possible and there should be some hints for every command (right inside the application, not on an external file).

 

4. Google is your friend (well, I guess search engines in general). I spent a lot of time reading about Silverlight at the beginning of the project but whenever I had a doubt, I relied more on web searches than on books. I could find most of the answers I was looking for in technical forums. I could also find related work from senior developers (mostly Anoop Madhusudanan, Tomasz Janczuk and Darren Mart in this particular occasion).

 

5. Client-server architecture and silent web services. This one is purely technical. I learned how to make an application lies silently in the background as a web service or a windows service; And I learned how to push data to the client over HTTP using a WCF Duplex Polling service.

 

6. The more choice, the merrier. Users enjoy having a lot of content to choose from. They like to express their personality and. to customize their character. Art and media requirement consume much more time than actual coding, but isn’t it worth it? In the coming versions I would definitely be adding more rooms, more clothes and more animations. But...

 

7. Not all at once. It’s important to move one step at the time not to get overwhelmed. It’s all about priority management.

 

8. “Le travail paie”. I am mostly talking here about the satisfaction and sense of accomplishment one’s gets from work. It feels good to accomplish something, even if it’s just a small thing for now. It really motivates me to keep going.

 

9. Feedback is priceless. I could not learn all those lessons I am describing in these posts if I didn’t have some guys and girls to show me my mistakes, to tell me what they didn’t like about my work and how I could improve it. I would like to take this chance to thanks all those who tried Bavardica. Thank you for your feedback.

 

10. There is a long way ahead (to build a proper virtual world).


 

Tags: , , , , , ,

English | Technical

About

Necemon

I am Necemon Yai. I am a .NET developer and a digital artist. Let's keep in touch via Twitter, LinkedIn or Facebook.

Je suis Necemon Yai. Je suis un développeur .NET et un artiste numérique. Restons en contact via Twitter, LinkedIn ou Facebook.