The NeceMoon | February 2011

What (un)motivates us When We Run a Blog

by necemon 27. February 2011 15:41

Let's start with the dark part of this post. When you decide to start running a blog, you are likely to fail before the end of the first three months. It is not easy to write, and moreover, to write things that interest others. Professional life and personal constraints (family, schedule, etc.) are often the first causes of slacking. In the same vein, one can also note the useless pressures and deadlines that we impose upon ourselves. For example, some may start by committing to writing at least one article every day at a given time. This is not really necessary because you need a minimum degree of inspiration to write. And when you don't have it, you should have a way to get it.

 

In 2005, when I was in my last year of study, I had created a personal site (to present what I do) and profile pages on sites dealing with technical topics related to the development of web applications. Since then, I have tried to keep several blogs (often in collaboration with other people). But it's only since starting this latest blog that I've been able to find the rhythm, the motivation, the desire to publish despite the lack of inspiration.

 

This article you are reading right now derives from the fact that I did not have a specific topic but I wanted to see a new post on this blog. Hence, it's only natural that to start talking about what prevents or motivates us to write. As a result, I find myself looking on the web for elements that can help me fill-up this ticket. That's how I came across a 7-points list written by Jamie Wallace of "Live to Write - Write to Live". This list is intended to help cultivate real habits to keep a blog:

1. Find the time to write, otherwise create this time

2. Have an end goal

3. Avoid saying "I should..."

4. Start small. For example with notes of a few dozen words at a reasonable pace. or big tickets fairly spaced in time

5. Stay consistent

6. Measure progress and welcome it

7. Have fun

If you are lacking inspiration for your next article, you can simply complete the list above with two or three sentences per point. As for me, I would say "talk about what you love" because there are always people who like the same thing and it is therefore a great way to make good contacts.

 

 

[Translated from a contribution by Jean-Patrick Ehouman]

Tags: , , ,

English | Winning

Quand les judokas se mettent à la programmation

by necemon 19. February 2011 03:42

 

(Random conversation in French with Banglet about Judo and Programming)

 

Necemon:

mais je maintiens ce que j'ai dit

la programmation c'est comme le judo

Banglet:

soit plus explicite

Necemon:

ok

donne moi 2 techniques de judo

2 techniques différentes

ok

laisse moi choisir

Banglet:

tu m'envois loin la

Necemon:

disons o soto gari

Banglet:

je sais pas comment on écrit

Necemon:

et o goshi

tu te souviens de ces techniques ?

Banglet:

t'as les vrais souvenirs !

Necemon:

?

Banglet:

humm

pas vraiment

Necemon:

osoto gari

Banglet:

le nom me dit quelque chose en tout cas

Necemon:

voici o soto gari

o goshi cest ce quon fait avec la hanche en se retournant

alright ?

Banglet:

ok

Necemon:

voici o goshi

Banglet:

o soto gari

j'aimais bien ça

Necemon:

ok

donc c'est ça qu'on va prendre comme exemple

Banglet:

ok

Necemon:

quelqu'un qui maitrise son o soto gari

il peut frapper des gens qui connaissent juste un peu de toutes les autres techniques

à force de pratiquer ça, le geste devient de plus en plus précis

il devient un expert

Banglet:

ouais

Necemon:

mais ça ne veut pas dire que o soto gari est la meilleure technique du monde

o soto gari cest mieux si le gars recule

si il fonce sur toi, c'est clair que o goshi est mieux

donc celui qui maitrise le o soto gari et qui veut te battre avec

va se débrouiller pour toujours te faire reculer

c'est pareil pour les langages de programmation

celui qui est fort en C sera plus à l'aise dans les projets où C est le langage adéquat

par exemple C est connu pour échanger plus directement avec les périphériques et la mémoire

C est aussi très bon pour les applications graphiques

si le mec passe des années à faire ce genre dapplications avec C, quand tu vas voir de quoi il est capable

tu vas te dire, "wow cest un champion..."

mais ça ne veut pas dire que C est le meilleur language du monde

il y a des applications ou Java peut être plus adéquat que C

et puis quand je dis que c'est comme au judo

ce n'est pas que le language qui compte, il y a aussi l'expérience

un grand maitre peut te clouer au sol avec un bras

de la même manière, un expert de C qui a pratiqué le langage pendant des décennies peut faire des merveilles

que toi tu ne peux pas faire même si tu utilises une librairie graphique de C++ genre Qt

tu comprends ?

Banglet:

un peu un peu

Necemon:

pour compléter avec ce que je viens de dire aujourd'hui

le programmeur parfait utilise la bonne technique au bon moment

de la même façon, le judoka parfait utilise la bonne technique au bon moment

exemple simple : si tu avances, il te fait o goshi

tu recules, il te fait o soto gari

Banglet:

et c'est IPPON !

Necemon:

lol

j'ai dit "le programmeur parfait utilise la bonne technique au bon moment"

je voulais surtout dire "le programmeur parfait utilise le bon langage au bon moment"

Banglet:

ok ok

mais comme la perfection n'est pas de ce monde...

il vaut mieux maitriser un langage

et la question c'est de savoir lequel maitriser

Necemon:

la perfection n'est pas de ce monde donc pourquoi tu cherches le langage parfait ?

Banglet:

looooooooool

bon disons le langage qui tend vers la perfection

Necemon:

la façon pour toi de tendre vers la perfection c'est de choisir au mieux ton langage en fonction de la situation

en fonction de tes besoins

et surtout en fonction de tes gouts

c'est important que tu fasses quelque chose que tu aimes

comme au judo ou tu as une technique que tu aimes bien

dans laquelle tu te sens à l'aise

en programming ce que tu dois te demander c'est

qu'est-ce que je veux faire au fait ?

et ensuite, tu te donnes les moyens de faire ce que tu veux faire de façon optimale

si tu construis un logiciel pour un client

il s'en fiche de savoir si ton langage était orienté objet

si tu as utilisé des pointeurs

des librairies graphiques

des génériques

etc.

Banglet:

ça c'est pas faux

Necemon:

bref, toutes les technologies de ton langage préféré dont tu es si fier, ton client s'en fiche

Banglet:

lool

Necemon:

la question c'est, est ce que ton logiciel correspond à ses besoins, ses objectifs ?

est ce que tu as marque' IPPON ?

c'est ça qui compte

maintenant comme je t'ai dit

tu peux t'orienter

comme je sais que tu aimes O Soto gari, ça veut dire que tu dois aimer faire reculer l'adversaire

de cette même façon, si tu aimes Java, tu dois savoir en quoi Java est bon

et qu'est ce que tu peux faire de beau avec Java

si tu veux je peux t'expliquer en quoi C# est bon

et pourquoi j'aime C#

mais je ne prétends pas que C# est le meilleur language du monde

ce que je sais

c'est qu'il me convient

et qu'il me rend très efficace

je ne peux pas garantir qu'il te convient

parce que tout dépend de ce que toi même tu veux

et de ce qu'on attend de toi

Banglet:

ok ok

 

 

 

Images Source: www.judo-ch.jp

Tags: , ,

Francais | Technical


Necemon

I am Necemon Yai. I am a Software Engineer and a Digital Artist. Let's keep in touch via Twitter, LinkedIn or Facebook.

Je suis Necemon Yai. Je suis un Ingénieur en Informatique et un Artiste Numérique. Restons en contact via Twitter, LinkedIn ou Facebook.