The NeceMoon | AVERTISSEMENT : Municipales du Web Et Liberté De La Communauté

AVERTISSEMENT : Municipales du Web Et Liberté De La Communauté

by necemon 8. June 2013 13:24

 

Ceci est juste un avertissement par rapport aux 'récentes élections municipales du web'(!) en Cote d'Ivoire.

 

Retour sur les faits

Tout a commencé un peu comme une blague qui a même accepté la candidature d'un margouillat (personnage caricatural, bien évidemment).

L'idée de départ semblait être une parodie d'élections, comme pour montrer qu'avec la technologie et ses utilisateurs/utilisatrices, c'était possible d'organiser des élections pacifiques et transparentes.

Le projet apparaît en ligne il ya quelques mois, puis s'ensuit une promotion en ligne sur Facebook et Twitter, et quelques semaines plus tard, lesdites élections virtuelles sont organisées, environ 500 personnes participent.

Plusieurs blogs locaux et internationaux relaient l'information, ça devient sérieux du coup, on organise même une cérémonie d'investiture(!), le Web Ivoirien(?) aurait un maire...

La parodie prend une autre tournure et il semble qu'à petits pas, se développent des projets pour s'imposer, prendre les choses en main...

 

Quelques définitions

Tout d'abord, il est important de comprendre de quoi on parle ici.

- Qu'est ce qu'un maire? Le maire représente l'AUTORITE municipale. Il est le détenteur du POUVOIR EXECUTIF au niveau d'une ville ou d'un village.

Parce que ça ne suffit plus de créer des projets pour améliorer les conditions des internautes, tels des entrepreneurs. Non, ça ne suffit plus de communiquer des idées tels des blogueurs, ni de vendre des produits et services en ligne tels des e-commerciaux. Maintenant il faut chercher à contrôler comment les choses doivent se passer? Mais contrôler qui exactement ?

- Politique:  la structure et le fonctionnement (méthodique, théorique et pratique) d'une communauté, d'une société, d'un groupe social. La politique porte sur les actions, l’équilibre, le développement interne ou externe de cette société, ses rapports internes et ses rapports à d'autres ensembles. La politique est donc principalement ce qui a trait au collectif, à une somme d'individualités et/ou de multiplicités. L'art politique se réfère à la pratique du pouvoir, tout comme à la gestion de ce même pouvoir.

 

Compte tenu de ces deux définitions, c'est un peu absurde, un maire complètement apolitique. Mais on y reviendra.

 

Analyse du contexte actuel avec des analogies

Une ou deux start-ups (petites entreprises privées) décident (indépendamment de toute autorité) de lancer des élections pour mandater un maire dans leur communauté web. Déjà quand on parle de communauté, il ya une ambiguïté. Est ce qu'il s'agit des quelques internautes qu'ils connaissent personnellement ? Serait ce plutôt ceux avec qui ils sont connectés sur les réseaux sociaux en ligne ? Ou alors l'ensemble de tous les internautes de tout le pays ? Bref, les 300 fans (facebook) et 13 followers (Twitter) sur les comptes du dit projet ne suggèrent pas vraiment que tout le pays se sentait concerné par ces elections (just saying).

L'analogie entre le web et une ville ne marche pas vraiment dans ce cas, surtout parce que le web symbolise la liberté, entre autres un espace plus ou moins neutre ou chacun peut s'exprimer.

L'analogie qui marcherait le mieux ici, ce serait la comparaison avec un concours de beauté (a.k.a., Election Miss):

- géré par une organisation privée/autonome

- laureats choisis compte tenu de certains attributs physiques/intellectuels

- l'audience est constituée de ceux qui ont accepté de se prêter au jeu, et ne représente pas nécessairement toute une population

- Les lauréats essaient de poser de bonnes actions tout au long de leur mandat, sans tenter de s'imposer aux spectateurs (et certainement pas à ceux qui n'ont rien à voir avec l'élection)

Les lauréats d'élection Miss ont généralement plus d'impact de par leur prix remportés, et leur titre est reconnu à l'échelle de leur ville/pays par les autorités compétentes. Mais ce sont des détails, et à part ça la comparaison marche plutôt bien.

 

Analyse du concept en lui-même

 

Je ne connais pas personnellement l'individu. Je ne sais pas s'il est motivé par la quête de domination, par l'effet de buzz, ou s'il est toujours dans l'esprit de parodie de départ. Mais peu importe, ce n'est pas ça la question. La question porte sur le fait même d'avoir un pseudo-web-maire d'abord. Le Web (Ivoirien) en a t il vraiment besoin ?

Pour le moment, il n'y aucun pouvoir réel, pas de budget, juste des intentions. Mais avec le temps, ce projet pourrait prendre de l'ampleur, voire impliquer des personnes et des groupes plus influents, cherchant à acquérir plus de contrôle.

D'ailleurs, ça commence déjà :

 

"Une charte du web signée par tous ces acteurs locaux en vue..."

 

Une charte signée par qui exactement ? Qui sont ces acteurs qui méritent de décider comment le reste de la population doit ou ne doit pas utiliser l'Internet ? Pendant que dans d'autres pays certains se battent pour leur liberté, en CIV, il ya des internautes qui travaillent a réduire la liberté d'autres internautes?

Pour rappel, la définition de 'charte' : Ecrit solennel contenant les règles, les lois fondamentales d'un organisme. 

Encore plus de règles ? Plus de lois sur la façon dont on peut naviguer le Net dans le pays ? Est ce vraiment ce dont on a besoin ?

Je ne dis pas que tout est déjà parfait dans l'écosystème Internet du pays. Il ya beaucoup de choses qui pourraient être faites.

- Des gens qui font des efforts, des recherches pour améliorer les choses, c'est bien.

- Réunir des ressources, des capitaux, des expertises, ça booste la préparation, le lancement et le déroulement des différents projets.

- Des entrepreneurs aux compétences variées qui lancent des projets pour régler des problèmes et créer de la valeur, c'est très bien aussi.

Mais créer une autre forme d'autorité politique pour contrôler les autres, a quoi ça sert exactement ? Quels avantages pour l'ensemble de la communauté ?

 

Si certaines personnes ont envie de créer un syndicat avec une charte qui leur est propre, elles peuvent le faire - si elles le veulent. Mais cela ne leur donnerait pas le droit de parler au nom de tout un pays. Si Le Web Ivoirien, c'est l'ensemble des ivoiriens sur le web, alors ce ne sont pas que les 534 personnes qui ont participé a ce vote. Il ya PLUS de 20 millions de personnes (20 000 000) qui vivent en Cote d'Ivoire et chacune de ses personnes est un(e) potentiel(le) internaute (pour ceux qui n'utilisent pas encore internet, c'est essentiellement une question de temps). Beaucoup de ces personnes sont adultes, éduquées ou les deux. Donc des personnes à prendre au sérieux. En plus, il faut aussi compter la diaspora.

 

Conclusion

Il faut juste faire attention à la direction de ce projet. Si chacun(e) pouvait continuer à faire ce qu'il/elle veut sans empiéter sur la liberté des autres, ce serait super.

Peut être que mon avis en tant d'individu importe peu, mais au delà des quelques 150 internautes qui approuvent ce vote, la question c'est, sur les 20+ millions de (potentiels) utilisateurs d'Internet qu'il ya dans le pays ou qui y sont attachés, combien n'ont ni envie, ni besoin d'être sous une telle autorité?

Nous sommes Légion.

 

Détails supplémentaires >>

Tags: , ,

Francais


Necemon

I am Necemon Yai. I am a Software Engineer and a Digital Artist. Let's keep in touch via Twitter, LinkedIn or Facebook.

Je suis Necemon Yai. Je suis un Ingénieur en Informatique et un Artiste Numérique. Restons en contact via Twitter, LinkedIn ou Facebook.