The NeceMoon | Contre Pierres et Marées : De la Médiocrité à l'Excellence

Contre Pierres et Marées : De la Médiocrité à l'Excellence

by necemon 7. April 2018 22:02

[Traduit d'une contribution par Karen Kakou]

 

Comment passer d'un état d'esprit limité à une attitude d'excellence pour un plus grand succès?

Dans cette synthèse, je partage quelques tactiques de mon expérience personnelle, pour sortir du monde de la médiocrité, et passer à un état d'esprit d'excellence qui me mène vers le succès. J'aborde aussi quelques observations et principes qui m'ont aidée à acquérir certaines connaissances et à les mettre en action.

 

1. Réaliser que tu as bien plus d'opportunités et que tu as le droit d'en profiter.

Je me souviens avoir été conviée, lors de ma dernière année de lycée, à "Lauréat", un événement gouvernemental de Remises de Prix où les dirigeants politiques récompensaient les étudiants qui obtenaient les meilleures notes au cours d'une réception. J'ai reçu mon Prix dans la catégorie «matières facultatives», qui comprenait les matières comme la musique et les langues secondaires. Avant ça, je n'avais jamais été au courant d'un tel programme. Mais quand j'ai reçu mon Prix, je me disais que si seulement je savais, j'aurais étudié avec des objectifs spécifiques et, qui sait ce que les résultats auraient pu être ? Peut-être que j'aurais pu obtenir un Prix chaque année dans d'autres matières pertinentes! Ou peut-être pas... j'étais une Reine de la Suranalyse. Je pensais trop, au point de me laisser submerger par les petits détails parce que je voulais tant que les choses soient parfaites. J'ai rapidement appris que personne ne saura ce que j'ai en tête, ce que je peux offrir, si je ne l'exprime jamais, parce que personne ne peut lire dans mes pensées, ni deviner mon potentiel. Les autres ne peuvent qu'observer mes actions et mes résultats, alors j'ai besoin de me lancer de m'y mettre, puis d'ajuster au fur et à mesure des résultats.

 

2: Une fois conscient de ta chance, il faut de la discipline pour la saisir.

Beaucoup de personnes ont des idées, et connaissent la direction à suivre pour arriver là où ils rêvent d'être, mais très peu agissent en conséquence. Ce n'est pas facile. Il faut de la discipline. La meilleure façon d'y arriver, c'est déjà de trouver la force de commencer. J'aime me dire ces deux choses, je les ai écrites partout dans ma maison: "Fais-le!" et "Fais-le quand même." "Fais-le!" me force à sortir du lit, à aller à la salle de gym, à faire les choses surtout quand je n'en ai pas particulièrement envie. "Fais-le quand même." me permet de commencer les choses et de les poursuivre, même quand j'ai un doute.

Donc, pour moi, l'élément principal qui a contribué à mon succès dans la découverte de la meilleure version de moi-même a certainement été la discipline. C'est-à-dire, faire ce qu'il faut au moment qu'il faut, rester cohérent et persévérant dans ses actions, prêter attention aux détails, planifier et faire tout ce qui te permet de rester dans un état d'esprit d'anticipation, pour reconnaître les opportunités qui te mèneraient au succès. Je venais d'un milieu difficile où le meilleur avenir que les gens voyaient pour moi, c'était l'espoir de trouver un jour un bon mari qui me traiterait bien. Mais la petite fille que j'étais avait déjà de plus grands rêves, de plus grandes idées pour son avenir, bien au delà des attentes habituelles. Je voulais réussir, je voulais que mon travail ait un impact sur la société, je voulais me sentir épanouie et avoir l'impression d'exploiter tout mon potentiel. Mais je devais trouver comment y arriver pour moi-même car je n'avais pas de modèle à suivre, personne pour me guider, ni les moyens financiers pour faciliter le processus. La discipline a été l'attribut clé qui m'a permis de quitter un environnement et une mentalité pauvres, où le meilleur avenir possible pour moi était de devenir potentiellement une bonne épouse supposée reconnaissante d'avoir assez à manger, et de passer à l'accomplissement et l'épanouissement. Aujourd'hui, avec de la discipline, j'ai pu mettre à profit mon talent intellectuel et avoir la carrière que j'envisageais. J'ai également pu améliorer ma perspective sur la vie en devenant celle que je me savais capable de devenir, et réaliser tous les objectifs sur lesquels je m'étais focalisée.

L'une des techniques de discipline les plus importantes pour moi, c'était la planification. J'écrivais mes objectifs, ceux que je pensais qu'il fallait accomplir, ceux qui étaient susceptibles de me mener au succès un jour. Puis je les décomposais en tâches quotidiennes. Vivre selon un programme, ça m'a poussée à passer à l'action parce que je voulais cocher les cases, ça m'a apporté une visibilité sur les opportunités qui m'étaient disponibles, et ça m'a aidé à en chercher d'autres. S'il n'y avait pas eu cette discipline de planifier, je n'aurais pas pu aller à l'école, avoir de bonnes notes, tout en exerçant de nombreux boulots pour m'en sortir, et rester vigilante sur ce qui se passait autour de moi pour faire avancer ma carrière, étant donné les restrictions d'emploi qui s'appliquent aux étudiants étrangers aux États-Unis. J'ai planifié pour tout, aujourd'hui la planification est devenue comme une partie de moi et cela m'a aidé à accomplir plusieurs tâches et à être préparée, ce qui m'a conduit au rôle de manager que j'occupe actuellement.

Deux outils que j'utilise pour rester organisée et disciplinée sont mon planificateur et Microsoft OneNote:

- J'utilise le planificateur de Franklin Covey, mais tu peux utiliser tout planificateur qui te convient. Il est important de noter ce que tu souhaites réaliser, puis décompose le en petits objectifs, et planifie tes activités quotidiennes en conséquence. Lister tes objectifs, c'est la meilleure façon de mesurer ton niveau de productivité, d'améliorer et éventuellement d'ajuster les maillons faibles.

- Ensuite, j'utilise OneNote pour rester plus organisée, pour classer et conserver tout ce qui est important pour moi. Il s'agit là de la liste des livres que j'écris, de ma planification de carrière, de mon budget économique, de mes recettes, etc. Je le vois comme un très grand planificateur qui a des pages illimitées, tu peux écrire et planifier tout ce que tu veux. Par exemple, j'ai inséré ci-dessous une capture d'écran de mes fichiers OneNote pour te donner un aperçu de ce qui pourrait être fait avec cet outil, mais tu devrais l'explorer par toi-même, c'est vraiment génial.

 

3. Amélioration Continue : en mode Kaizen

La concrétisation des projets n'est pas une tâche ponctuelle. Il faut y travailler progressivement et s'améliorer continuellement.

Le mot Kaizen est la fusion des deux mots japonais Kai et Zen qui signifient respectivement « changement » et « meilleur ». La traduction française courante est « amélioration continue ». En fait, par extension, on veut dire « analyser pour rendre meilleur ». C'est le nom d'une méthode de gestion de la qualité. Le Kaizen est un processus d'amélioration continue fondé sur des actions concrètes, simples et pas chères. Mais le Kaizen est tout d'abord un état d'esprit. Pour moi, le processus Kaizen s'applique à tous les aspects de la vie. Lorsque tu peux définir ce que tu veux, mettre tes plans en action et être discipliné tout au long du processus, tu peux analyser tes progrès et continuer à apprendre de nouvelles et meilleures façons d'atteindre tes objectifs. Adopter cette mentalité te donnera un plus grand sentiment de contrôle sur ce qui t'arrive.

Mes meilleures techniques pour m'améliorer continuellement sont la lecture, l'écoute de livres audio pendant que je conduis, les échanges avec des personnes qui cherchent aussi à évoluer et continuer à m'éduquer. Par exemple, peu de temps après avoir terminé mon diplôme d'ingénieur industriel, j'ai commencé un cours en ligne sur l'analyse de données. Mais un autre aspect important de l'amélioration continue est que ta seule concurrence, c'est la mesure de tes propres capacités. Lorsque tu te concentres sur ta propre amélioration et que tu excelles, tu n'as pas le temps de te comparer aux autres, à part pour apprendre d'eux. Dans un contexte d'amélioration continue, l'accent est mis sur ton propre développement et ton attention devrait porter sur ce processus qui te mènera éventuellement aux résultats. Cela élimine les pressions inutiles qui pourraient t'empêcher d'entrer en action. Je me souviens d'avoir vécu à certains moments quelques «pressions» extérieures de me contenter du minimum, et de ne pas tenter de réaliser certaines ambitions parce qu'elles semblaient irréalistes. Quand je voulais devenir ingénieur, on m'a conseillé d'être reconnaissante si je pouvais obtenir un poste d'assistante quelque part qui pourrait me permettre de payer mes factures. Quand je voulais faire des études supérieures à l'étranger, ils en riaient. Mais comme j'étais obsédée par mon évolution et non par le résultat immédiat, je continuais de travailler d'arrache-pied, ce qui m'a permis d'augmenter mes connaissances, ce qui a entraîné une augmentation des opportunités.

 

4. La route du succès peut être une route solitaire. Accroche toi.

Tu as certainement entendu parler d'inventeurs et de génies étant devenus des individus très dépressifs. On peut se demander pourquoi, vu qu'ils semblaient avoir compris tout ce qu'il y a à savoir. La réalité est que, le fait de se concentrer continuellement uniquement sur tes livres, ton invention, ton ordinateur, pourrait t'isoler du reste du monde. Il convient aussi de se rappeler que peu de gens agissent réellement en accord avec leurs idées, travaillent à les faire évoluer et à se réaliser. Du coup, le nombre de gens avec qui une personne déterminée pourrait s'identifier et se connecter est plutôt limité en général. Cet état de réclusion peut être difficile pour le mental. Afin de réussir tout en maintenant un équilibre sain, il peut être judicieux de rejoindre ou d'interagir avec des (groupes de) personnes partageant les mêmes idées, et de les aider occasionnellement avec tes compétences ou tes connaissances. Pendant que j'étais étudiante, j'ai été impliquée dans beaucoup de clubs et d'organisations professionnelles. Dans certains cas, j'en étais la présidente, ce qui m'a permis de construire de bons réseaux. Plus tard, ces réseaux m'ont ouvert des opportunités telles que devenir un partenaire de recrutement dans une école, être conférencière à mon université, être le visage de nombreuses campagnes et publications, etc. Le réseautage n'est pas forcément une perte de temps ou une distraction.

 

J'espère que cette note te servira de renforcement dans la voie que tu envisages de parcourir.

Tags: , , ,

Francais | Winning


Necemon

I am Necemon Yai. I am a Software Engineer and a Digital Artist. Let's keep in touch via Twitter, LinkedIn or Facebook.

Je suis Necemon Yai. Je suis un Ingénieur en Informatique et un Artiste Numérique. Restons en contact via Twitter, LinkedIn ou Facebook.