The NeceMoon | Ton Premier Emploi, C'est Comme Ta Première Go

Ton Premier Emploi, C'est Comme Ta Première Go

by necemon 12. May 2016 10:55

 

Quelques-uns de mes lecteurs ont exprimé une certaine anxiété pour ce qui est d'obtenir leur première chance. Beaucoup pensent qu'ils sont condamnés à se planter, vu qu'ils ne l'ont jamais fait avant. N'ayant pas certains langages et compétences socio-émotionnels sur leur "CV psychologique", ils ressentent comme une lacune flagrante, comme si se rapprocher d'une fille et appliquer pour un job, c'était la même chose.

D'autres craignent qu'en raison de leur manque d'expérience, leur première opportunité sera ratée, car ils ne sauraient pas comment la gérer.

Parlons-en donc, de cette première fois.

 

Ta première expérience

Celle dans laquelle tu te lances sans vraiment savoir à quoi t'attendre, celle qui mêle bonheur et appréhension à la fois. Le seul problème c'est que, les chances que ta première connexion soit aussi ta dernière sont assez minces. Il est vrai que personne n'aime penser que son projet serait temporaire. Commencer en se disant dès le départ que vous allez finir par vous séparer, ce n'est pas très romantique. Mais en même temps, prétendre que ce n'est pas une possibilité, ça ne te fait pas de bien non plus.

Ne le prends pas mal, je ne dis pas que tu devrais commencer chaque projet avec l'idée qu'il est voué a l'échec. Plutôt l'inverse, tu devrais y entrer avec l'idée que tu vas apprécier chaque instant. Tu vas beaucoup kiffer, tu vas beaucoup apprendre et cela te rendra plus fort. Donc oui, ta première expérience pourrait bien ne pas être la dernière, mais ce n'est pas quelque chose qu'il faut redouter. Apprécie la pour ce qu'elle est, profite de chaque instant.

 

Ta première rupture

D'accord, la première expérience ne sera probablement pas la dernière, mais comment savoir quand il est temps de se retirer ?

Si tu poses cette question à 10 personnes, tu auras 10 réponses différentes. Pour certains, c'est après 3 à 5 ans. Il n'y a pas de réponse unique qui s'applique à tous les cas, mais de nombreuses recherches montrent qu'il y a quelques signes clés qui indiquent qu'il est temps de se barrer.

L'un des défis les plus difficiles dans la vie, c'est de discerner les peines perdues des batailles décisives, c'est de décider s'il faut laisser tomber (s'adapter à la réalité) ou s'il faut persévérer, continuer d'essayer (et si on continue d'insister, jusqu'à quel point ce serait raisonnable). C'est une lutte silencieuse. Personne ne comprend ce que tu ressens vraiment.

Mais si ça se termine, la séparation n'annule pas les bonnes choses qui se sont produites. Bien au contraire, tout ce que tu as appris pendant cette première expérience pourrait t'aider à mieux préparer la prochaine. Grandir, c'est parfois un processus pénible mais tu deviens plus confiant et plus experimenté.

 

Prêt pour le changement

Rencontrer et fréquenter une personne ou une équipe pendant des semaines, des mois, des années.
La revoir et échanger avec elle presque chaque jour, partager, et évoluer ensemble sur des projets communs.
La voir bien plus souvent que tes propres amis, beaucoup plus souvent que ta propre famille (surtout si tu vis loin de ta ville d'origine).
Et arrêter de la voir du jour au lendemain. C'est ça, le changement.

Il te faudra sortir de ta zone de confort et de certaines habitudes. L'adaptation, la faculté de s'habituer à de nouveaux environnements, à de nouvelles conditions avec rapidité et facilité, ce n'est pas seulement une compétence importante, c'est essentiel.

 

Passer à quelque chose de mieux

Tu ne pourrais pas reproduire cette première expérience de manière identique, tu ne devrais pas t'attendre à retrouver la même chose ailleurs. Tu dois être ouvert aux nouvelles expériences et aux nouvelles personnes qui se présenteront. Ne sois pas tellement bloqué dans le passé au point de ne pas apprécier le présent. Tu as eu la chance d'avoir eu cette opportunité intéressante, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y aurait pas d'autres opportunités tout aussi intéressantes, et pourquoi pas, bien plus intéressantes, si tu t'ouvres à l'idée de les étudier.

Tu ne peux pas recréer cette première connexion exactement, mais tu peux trouver beaucoup mieux.

Commence par reconnaître qu'il n'y a rien de spécial à propos de la première. C'est vrai que c'était une époque merveilleuse ou tu as découvert beaucoup de choses, mais les gens ont tendance à romancer, idéaliser, voire glorifier leur première fois, quel que soit le domaine. Il n'y a probablement rien de spécial à propos de ta première expérience au delà du fait que c'était la première. Rappelle toi que tu es biologiquement programmé pour mettre tes premières expériences sur un piédestal, et pour les prendre très à coeur. Tu ne veux certainement pas laisser cette mentalité gâcher ton présent.
Il y a de fortes chances que tu te souviennes de cette fameuse première expérience d'une manière quelque peu exagérée. Du coup, cela peut te mener à certaines comparaisons inappropriées. La comparaison entraîne le conflit. Le conflit entraîne l'anxiété. L'anxiété entraîne la peur. La peur t'empêche de réfléchir. Il n'y a pas d'intelligence là où il y a la peur.

 

Expériences instructives : devenir plus fort

Au lieu de voir les premières fois comme des situations parfaites, considère les en termes d'expérience, c'était de la pratique dans une certaine mesure. Analyse et valorise ce que tu as appris à propos de toi même, à propos des autres, à propos de tes capacités, de tes affinités et de tes ambitions.

 

Ton premier emploi, c'est comme ta première go

Les similarités des contextes sont indiscutables. Par contre, il y a aussi certaines différences. Explorons ces différences avant de se séparer. Insistons notamment sur le cas de l'emploi, ou il est facile d'imaginer tout ce qui peut mal se passer pendant la transition. Il y a 2 questions fondamentales à se poser avant de partir.

As tu appris tout ce que tu pouvais apprendre ?
Avant de quitter un emploi, considère l'ensemble de compétences que tu souhaiterais présenter à un futur employeur. Travaille assez longtemps pour montrer que tu as evolué à travers des réalisations concrètes. Selon l'industrie et le genre de travail que tu fais, il pourrait être possible de te démarquer, de démontrer ton savoir-faire en évoquant l'exécution fructueuse de quelques projets. Dans tous les cas, c'est toujours mieux si tu peux présenter ou décrire tes antécédents les plus solides à ceux qui sont susceptibles de te recruter.

As tu signé ton prochain contrat ?
La recommandation capitale, c'est de ne pas quitter un poste avant d'en avoir confirmé un autre. Il est important d'avoir le filet de sécurité d'un nouveau poste parce que tu ne sais jamais combien de temps il faudra pour trouver quelque chose qui te convient vraiment. De plus, il est plus difficile de trouver un emploi quand tu es au chômage que quand tu travailles.

 

Partir loin d'ici...

Tout le monde finit par quitter son premier emploi, que ce soit après 2 mois ou après 40 ans. Cependant, certaines étapes doivent être effectuées afin de quitter correctement et professionnellement, et de ne pas couper de ponts en partant.

Avant de partir:
   - Planifie, négocie les dates de passation et de départ
   - Organise tes projets, documents et autres fichiers pour que les autres utilisateurs puissent les retrouver facilement.

Garde des relations positives avec eux jusqu'à ton départ. Tu auras probablement besoin de leurs recommandations.

Reste en contact. Ton ancien employeur et tes collègues de travail sont désormais membres de ton réseau professionnel, alors assures toi de rester connecté avec eux, par exemple sur LinkedIn ou Twitter.

 

Pour conclure, nous ne pouvons pas empêcher les étudiants et jeunes cadres dynamiques de se considérer comme les stars de l'histoire, mais nous pouvons leur rappeler que les premiers contacts constituent les premiers chapitres, et non les chapitres finaux. Ton premier amour, celui que tu dois protéger à tout prix, c'est toi-même. Tu fais ce qui te semble être le mieux pour toi, et si ça ne marche pas, tu te dis "tant pis, au moins j'aurais essayé".

 

Tags: ,

Corporate | Extra | Francais


Necemon

I am Necemon Yai. I am a Software Engineer and a Digital Artist. Let's keep in touch via Twitter, LinkedIn or Facebook.

Je suis Necemon Yai. Je suis un Ingénieur en Informatique et un Artiste Numérique. Restons en contact via Twitter, LinkedIn ou Facebook.