The NeceMoon | May 2016

Your First Job is Like Your First Girlfriend

by necemon 12. May 2016 18:03

 

Several of my readers have expressed some anxiety when it comes to getting their first chance. Many think they are hopeless, as they have never done it before. By not having certain socio-emotional skills and languages on their "psychological resume", they feel like they have an obvious flaw, as if applying for a job were like asking someone out.

Given their lack of experience, others worry that their first opportunity will be a complete failure because they wouldn’t know how to handle it.

So let's talk about that first time.

 

Your first one

The one in which you dive deep without really knowing what to expect, the one that blends happiness and apprehension at once. The only problem is, the odds that your first connection is also going to be your last one are pretty slim. Right, nobody likes to think about their project being temporary. Beginning by telling yourself from the start that you will end up splitting up, that's not very romantic. But again, pretending that it's not a possibility doesn’t do you any good either.

Don't take it the wrong way, I'm not saying you should start each project with the idea that it is doomed to failure. Quite the opposite, you should enter it with the idea that you will appreciate every moment. You will enjoy a lot, you will learn a lot and it will make you stronger. So yes, your first experience may not be the last one, but it's not something you have to fear. Appreciate it for what it is, enjoy every instant.

 

Your first break up

Okay, the first experience probably will probably not be the last one, but how do you know when it's time to move out?

If you ask this question to 10 people, you will get 10 different answers. For some people, it's after 3 to 5 years. There is no single answer that applies to all cases, but there is a great deal of research showing that there are a few key signs that signal it's time to move.

One of the hardest parts of life is discerning the pointless attempts from the decisive struggles, deciding whether to walk away (adapting to reality) or to try harder (and when insisting, to what extent that would be reasonable). It is a silent battle. No one understands how you really feel.

But if it ends, the separation does not cancel out the good things that have happened. On the contrary, everything you learned during that first experiment could help you prepare the next one. Growing up is sometimes a painful process but you become more confident and more experienced.

 

Getting ready for changes

Meeting and spending days with a person or team for weeks, months, years.
Seeing them and exchanging with her almost every day, sharing, and evolving together on common projects.
Seeing them more often than your own friends, more often than your own family (especially if you live far from your home town).
And then, just stop seeing them. Overnight. This is the change.

You will need to get out of your comfort zone and out of your routines. Adaptation, the ability to become accustomed to new environments, and to new conditions with speed and ease, it is not just an important skill, it is essential.

 

Moving on to something better

You would not be able to reproduce this first experiment in the same way, you should not expect to find the same thing elsewhere. You have to be open to new experiences and new people. Do not be so stuck in the past to the point of not appreciating the present. You were lucky to have meet that interesting opportunity, but it does not mean that there would not be other opportunities equally interesting, and why not, even more interesting, if you open yourself to the idea of studying them.

You can not recreate that first connection exactly, but you can find much better.

Begin by acknowledging that there is nothing special about the first one. It is true that it was a wonderful time and you discovered many things, but people tend to romanticize, to idealize, even to glorify the first time they experience something. There is probably nothing special about your first experience beyond the fact that it was the first one. Remember that you are biologically wired to place your first experiences on a pedestal. You certainly do not want to let this mentality to get in the way of enjoying the present.
There is a good chance that you will remember this so-called first experience in a somewhat exaggerated manner. As a result, this may lead you to some inappropriate comparisons. Comparison causes conflict. Conflict causes anxiety. Anxiety causes fear. Fear prevents you from thinking. There is no intelligence where there is fear.

 

Learning experience : getting stronger

Instead of seeing the first times as perfect situations, view them in terms of experience, it was practice to some extent. Analyze and value what you have learned about yourself, about others, about your abilities, your affinities and your ambitions.

 

Your first job is like your first girlfriend

The similarities of the contexts are indisputable. On the other hand, there are also some differences. Let us explore these differences before separating. Let us emphasize the case of employment, or it is easy to imagine everything that can go wrong during the transition. There are 2 fundamental questions that you want to ask yourself before you leave.

Did you learn all that you could ?
Before you leave a job, consider the set of skills you would like to present to a future employer. Works long enough to show that you have evolved through concrete achievements. Depending on the industry and the type of work you are doing, it may be possible to standout, to demonstrate your skills and the successful execution of a few projects. In any case, it is always better if you can present or describe a strong track record to those who are likely to recruit you.

Did you sign your next contract ?
The key recommendation is not to leave a position until you have the next one lined up. It is important to have the safety net of a new position because you never know how long it will take to find something that really suits you. Moreover, it is harder to find a job when you are unemployed than when you are employed.

 

Getting far away from here...

Everyone ends up leaving their first job, whether it happens after 2 months or after 40 years. However, certain steps must be taken in order to leave properly and professionally, in order not to burn any bridges.

When checking out:
    - Schedule, negociate handover and final dates
    - Organize your projects, documents, and other files for other people to use easily.

Keep positive relationships with them until you leave. You'll probably need their recommendations.

Staying in touch. Your former employer and your co-workers are now members of your professional network, so make sure you stay connected with them, for example on LinkedIn or Twitter.

 

To conclude, we can't stop students and yuppies from thinking of themselves as the stars of history, but we can remind them that the early contacts constitute the first chapters, not the final chapters. Your first love, the one you must protect at all costs, is yourself. You do what you think is best for yourself, and if it doesn't work, you say "never mind, at least I would have tried."

Tags: ,

Corporate | English | Extra

Ton Premier Emploi, C'est Comme Ta Première Go

by necemon 12. May 2016 10:55

 

Quelques-uns de mes lecteurs ont exprimé une certaine anxiété pour ce qui est d'obtenir leur première chance. Beaucoup pensent qu'ils sont condamnés à se planter, vu qu'ils ne l'ont jamais fait avant. N'ayant pas certains langages et compétences socio-émotionnels sur leur "CV psychologique", ils ressentent comme une lacune flagrante, comme si se rapprocher d'une fille et appliquer pour un job, c'était la même chose.

D'autres craignent qu'en raison de leur manque d'expérience, leur première opportunité sera ratée, car ils ne sauraient pas comment la gérer.

Parlons-en donc, de cette première fois.

 

Ta première expérience

Celle dans laquelle tu te lances sans vraiment savoir à quoi t'attendre, celle qui mêle bonheur et appréhension à la fois. Le seul problème c'est que, les chances que ta première connexion soit aussi ta dernière sont assez minces. Il est vrai que personne n'aime penser que son projet serait temporaire. Commencer en se disant dès le départ que vous allez finir par vous séparer, ce n'est pas très romantique. Mais en même temps, prétendre que ce n'est pas une possibilité, ça ne te fait pas de bien non plus.

Ne le prends pas mal, je ne dis pas que tu devrais commencer chaque projet avec l'idée qu'il est voué a l'échec. Plutôt l'inverse, tu devrais y entrer avec l'idée que tu vas apprécier chaque instant. Tu vas beaucoup kiffer, tu vas beaucoup apprendre et cela te rendra plus fort. Donc oui, ta première expérience pourrait bien ne pas être la dernière, mais ce n'est pas quelque chose qu'il faut redouter. Apprécie la pour ce qu'elle est, profite de chaque instant.

 

Ta première rupture

D'accord, la première expérience ne sera probablement pas la dernière, mais comment savoir quand il est temps de se retirer ?

Si tu poses cette question a 10 personnes, tu auras 10 réponses différentes. Pour certains, c'est après 3 à 5 ans. Il n'y a pas de réponse unique qui s'applique a tous les cas, mais de nombreuses recherches montrent qu'il y a quelques signes clés qui indiquent qu'il est temps de se barrer.

L'un des défis les plus difficiles dans la vie, c'est de discerner les peines perdues des batailles décisives, c'est de décider s'il faut laisser tomber (s'adapter à la réalité) ou s'il faut persévérer, continuer d'essayer (et si on continue d'insister, jusqu'à quel point ce serait raisonnable). C'est une lutte silencieuse. Personne ne comprend ce que tu ressens vraiment.

Mais si ça se termine, la séparation n'annule pas les bonnes choses qui se sont produites. Bien au contraire, tout ce que tu as appris pendant cette première expérience pourrait t'aider a mieux préparer la prochaine. Grandir, c'est parfois un processus pénible mais tu deviens plus confiant et plus experimenté.

 

Prêt pour le changement

Rencontrer et fréquenter une personne ou une équipe pendant des semaines, des mois, des années.
La revoir et échanger avec elle presque chaque jour, partager, et évoluer ensemble sur des projets communs.
La voir bien plus souvent que tes propres amis, beaucoup plus souvent que ta propre famille (surtout si tu vis loin de ta ville d'origine).
Et arrêter de la voir du jour au lendemain. C'est ça, le changement.

Il te faudra sortir de ta zone de confort et de certaines habitudes. L'adaptation, la faculté de s'habituer à de nouveaux environnements, à de nouvelles conditions avec rapidité et facilité, ce n'est pas seulement une compétence importante, c'est essentiel.

 

Passer à quelque chose de mieux

Tu ne pourrais pas reproduire cette première expérience de manière identique, tu ne devrais pas t'attendre à retrouver la même chose ailleurs. Tu dois être ouvert aux nouvelles expériences et aux nouvelles personnes qui se présenteront. Ne sois pas tellement bloqué dans le passé au point de ne pas apprécier le présent. Tu as eu la chance d'avoir eu cette opportunité intéressante, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y aurait pas d'autres opportunités tout aussi intéressantes, et pourquoi pas, bien plus intéressantes, si tu t'ouvres a l'idée de les étudier.

Tu ne peux pas recréer cette première connexion exactement, mais tu peux trouver beaucoup mieux.

Commence par reconnaître qu'il n'y a rien de spécial a propos de la première. C'est vrai que c'était une époque merveilleuse ou tu as découvert beaucoup de choses, mais les gens ont tendance à romancer, idéaliser, voire glorifier leur première fois, quelque soit le domaine. Il n'y a probablement rien de spécial à propos de ta première expérience au delà du fait que c'était la première. Rappelle toi que tu es biologiquement programmé pour mettre tes premieres expériences sur un piédestal, et pour les prendre très à coeur. Tu ne veux certainement pas laisser cette mentalité gâcher ton présent.
Il y a de fortes chances que tu te souviennes de cette fameuse première expérience d'une manière quelque peu exagérée. Du coup, cela peut te mener à certaines comparaisons inappropriées. La comparaison entraîne le conflit. Le conflit entraîne l'anxieté. L'anxieté entraîne la peur. La peur t'empêche de réfléchir. Il n'y a pas d'intelligence là ou il y a la peur.

 

Expériences instructives : devenir plus fort

Au lieu de voir les premières fois comme des situations parfaites, considère les en termes d'expérience, c'était de la pratique dans une certaine mesure. Analyse et valorise ce que tu as appris à propos de toi même, à propos des autres, à propos de tes capacités, de tes affinités et de tes ambitions.

 

Ton premier emploi, c'est comme ta première go

Les similarités des contextes sont indiscutables. Par contre, il y a aussi certaines différences. Explorons ces différences avant de se séparer. Insistons notamment sur le cas de l'emploi, ou il est facile d'imaginer tout ce qui peut mal se passer pendant la transition. Il y a 2 questions fondamentales à se poser avant de partir.

As tu appris tout ce que tu pouvais apprendre ?
Avant de quitter un emploi, considère l'ensemble de compétences que tu souhaiterais présenter à un futur employeur. Travaille assez longtemps pour montrer que tu as evolué à travers des réalisations concrètes. Selon l'industrie et le genre de travail que tu fais, il pourrait être possible de te démarquer, de démontrer ton savoir-faire en évoquant l'exécution fructueuse de quelques projets. Dans tous les cas, c'est toujours mieux si tu peux présenter ou décrire tes antécédents les plus solides à ceux qui sont susceptibles de te recruter.

As tu signé ton prochain contrat ?
La recommandation capitale, c'est de ne pas quitter un poste avant d'en avoir confirmé un autre. Il est important d'avoir le filet de sécurité d'un nouveau poste parce que tu ne sais jamais combien de temps il faudra pour trouver quelque chose qui te convient vraiment. De plus, il est plus difficile de trouver un emploi quand tu es au chômage que quand tu travailles.

 

Partir loin d'ici...

Tout le monde finit par quitter son premier emploi, que ce soit après 2 mois ou après 40 ans. Cependant, certaines étapes doivent être effectuées afin de quitter correctement et professionnellement, et de ne pas couper de ponts en partant.

Avant de partir:
   - Planifie, négocie les dates de passation et de départ
   - Organise tes projets, documents et autres fichiers pour que les autres utilisateurs puissent les retrouver facilement.

Garde des relations positives avec eux jusqu'à ton départ. Tu auras probablement besoin de leurs recommandations.

Reste en contact. Ton ancien employeur et tes collègues de travail sont désormais membres de ton réseau professionnel, alors assures toi de rester connecté avec eux, par exemple sur LinkedIn ou Twitter.

 

Pour conclure, nous ne pouvons pas empêcher les étudiants et jeunes cadres dynamiques de se considérer comme les stars de l'histoire, mais nous pouvons leur rappeler que les premiers contacts constituent les premiers chapitres, et non les chapitres finaux. Ton premier amour, celui que tu dois protéger à tout prix, c'est toi-même. Tu fais ce qui te semble être le mieux pour toi, et si ça ne marche pas, tu te dis "tant pis, au moins j'aurais essayé".

 

Tags: ,

Corporate | Extra | Francais

About

Necemon

I am Necemon Yai. I am a .NET developer and a digital artist. Let's keep in touch via Twitter, LinkedIn or Facebook.

Je suis Necemon Yai. Je suis un développeur .NET et un artiste numérique. Restons en contact via Twitter, LinkedIn ou Facebook.